Béatrice

Si j’aime courir plutôt en solitaire dans les bois, les champs. Cette expérience de la course partagée à milliers, dans Bruxelles, qui nous est offerte est une expérience unique. A fouler le sol tous ensemble, à croiser regards, sourires, encouragements, découragement, échec parfois aussi, c’est une explosion d’émotions qui me traverse. Entre  joie et crainte mesurée, au sein de cette foule je me sens humaine, accomplie ici et maintenant à partager tous ensemble le défi de l’engouement,  décuplé si la course est au nom de …

En « mvotre » nom, je veux courir pour la plateforme, je veux courir au nom de  nos pairs, nos enfants du monde, au nom de ceux qui ne sont plus, au nom de ceux qui cherchent à être, au nom de ceux encore à venir.  Après la chaîne, la vague, je vous propose la marée humaine, que dis-je le tsunami (ça dépend de vous !),  comme autant de gestes symboliques à l’unisson, pour nos amis interdits de courir librement, tout simplement.


Envie de soutenir Béatrice et la plateforme? Cliquez ici
Courir avec nous? Cliquez ici